Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

L'Afrique Berceau De L'Humanite Devenue Un Continent Martyr

Posté par: Mouhamadou Ba| Lundi 11 février, 2013 05:29  | Consulté 1205 fois  |  0 Réactions  |   

Un continent qui était parti pour être independant et libre par ses  richesses, sa position géographique, ses braves hommes, et sa superficie condamné à faire du rattrapage par rapport à ces autres continents dont il a été la sève nourricière. Avant l’arrivée de l’homme blanc sur les côtes de l’Afrique, nos vaillants ancêtres avaient déjà inventé le feu, fabriqué leurs propre habits, et produit leurs nourritures suffisamment sans l’aide de personne. L’Afrique était constituée de communautés fortes, organisées, et fières et non pas par des frontières nominatives conçues à la sortie de la conférence de Berlin du 15 Novembre 1884 au 26 Février 1885. Comme on peut le noter, trois mois ont suffi aux acteurs présents pour sceller l’avenir de tout un continent et de toute une humanité. L’Afrique, ce vaste continent, pleine de richesse et ”vierge” est devenue la convoitise des puissances européennes comme la Belgique, la France, le Portugal, et l’Allemagne pour ne citer que ces pays. Ils nous ont chassés de chez nous, nous ont séparés de nos origines, nous ont privés des droits qu’ils s’offrent eux-mêmes, nous ont volés à un degré inimaginable et finalement ont installé la confusion et la division pour s’installer définitivement. Sous la houlette de Léopold II, parrain du partage de l’Afrique, la conférence fixe les nouvelles politiques et les nouvelles frontières sur le continent africain essentiellement basée sur le partage des richesses en tenant importance aucune à l’éclatement des peuples de part et d’autre des lignes de démarcations. L’injustice dont l’africain a subi de la part de l’homme blanc est profonde,  irréversible, et irréparable. Les africains auraient souhaité que l’Europe reconnaisse tout le mal, le désordre, le retard et les guerres qu’elle leur a infligée.

Les conséquences de ce partage des plus injustes, inintelligentes, et inhumaines continuent d’abreuver les foyers de tensions en Afrique accomplissant ainsi l’intérêt de ceux qui ont été à l’origine d’exécutions physiques de nos valeureux et  héroïques leaders comme kwame Nkrumah, Patrice Emrey Lumumba, Ruben Um Nyobe, Amilcar Cabral et Thomas Sankara. Une chasse aux sorcières était mise en marche contre toute personne qui avait l’audace de questionner les rapports désastreuses toutefois appelés ”légitimes” qu’entretenaient les colonies et les pays mères. Pour alimenter leurs sales besognes fondées sur leur fameuse doctrine qui est de diviser pour régner, les européens sont à l’origine de plusieurs coups d’états à l’intérieur du continent africain avec une extension d’utiliser des mercenaires pour les cas où ils n’obtenaient pas une coopération des hommes de tenus. Si l’Europe et les Amériques avaient épargné l’Afrique de l’esclavage, de la colonisation, et des politiques de post- colonisation, les guerres au Mali, Congo, Centre Afrique, Guinée Bissau n’auraient jamais eu lieu. L’africain est plus intelligent avec sa langue maternelle qu’avec la langue supposée être civilisatrice. Tous les pays développés du monde n’ont jamais dans leurs histoires utilisés des langues étrangères. Les erreurs intentionnellement commises à l’égard de l’homme noir sont loin de le lâcher et l’éloignent complètement du commun des mortels. L’Europe en général et la France en particulier ont un devoir de nettoyer le désordre qu’elles ont eu vaillamment à distribuer aux sociétés africaines sans que ces derniers en soient demandeuses. L’intervention militaire de la France au Mali ne rabaissera en rien la fierté et la grandeur africaine même si l’organisation continentale qu’est l’O.U.A a loupé une fois de plus l’occasion de se rendre utile, forte, présente, et engagée au côté d’un pays complétement en lambeau ou des pays en lambeaux. Quelle est la nécessité de garder une organisation aussi dispendieuse si elle est incapable de venir en aide ses états membres ? La Communauté Economique des Etats de L’Afrique de L’Ouest l’emboite le pas avec des tonnes de rencontres mort-nées et comme principal négociateur des pourparlers l’ami, le protégé, et l’informant  de la France Blaise Compaoré, un militaire venu au pouvoir par un coup d’état qui va tenter de ramener à la raison le Capitaine Amadou Haya Sanogo. Ca été une grosse erreur et une naïveté criarde de la part de la CEDEAO que de remettre le dossier malien au Président Burkinabé d’où son échec sans précédent.

Il faut se débarrasser des institutions internationales qui peinent à se mettre debout pour servir pleinement les attentes africaines. Actuellement, les dirigeants africains doivent se rendre compte que nous vivons un monde entièrement habité par des hommes appelés ”terroristes” qui n’épousent en rien l’ordre social, politique, ou économique actuel. La menace réelle pour l’Afrique vient de ces organisations dormantes ou actives qui ont compris très tôt que le continent africain en général et les pays musulmans en particulier pouvaient constituer des lieus de refuges très sures pour elles. Les pays africains doivent s’adapter à un autre et moderne type de relation internationale pour éviter des échecs répétés au sein des organisations continentales et régionales. Cette troisième génération de diplomatie mise au travail peut valoir beaucoup de bien au continent africain. Les diplomates de cette génération ne vouent aucun complexe et agit égal à égal (win-win doctrine)  et en responsable vis à vis du Nord contrairement à ceux-là qui ne sont formés que pour obéir et mettre en exergue les intérêts des pays riches. Il ne s’agira plus de vendre ou de céder nos énormes ressources à l’occident à des prix minables qui ne couteront plus tard beaucoup plus chères mais d’engager des contrats d’exploitations avantageux des deux côtés. Jusqu’à ce que les dirigeants africains soient capables de régler ces multiples maux qui clouent toute l’Afrique au Sol, l’Europe aura toujours un droit de regard sur le continent africain et s’il faut intervenir militairement devant l’incapacité africaine elle le fera. Un pays digne de ce nom doit être en mesure de protéger son territoire, ses citoyens et leurs biens permanemment mais également avoir une armée forte, prête, et équipée pour des déploiements militaires éclairs. L’Afrique a intérêt à s’unir pour amorcer un nouveau cours qui mettra sens à son existence.  La situation désespérante sur le continent africain n’est rien d’autre qu’un diktat imposé par l’occident en monnayant des aides insignifiantes et bourrées de magouilles favorisant ainsi leurs intérêts.

lavoixdupeuple

mhmd_ba@yahoo.com

Mouhamadou Ba

 L'auteur  Mouhamadou Ba
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés:
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Mouhamadou Ba
Blog crée le 05/02/2012 Visité 235533 fois 63 Articles 7571 Commentaires 13 Abonnés

Posts recents
Commentaires recents
Les plus populaires
PSE : Des Milliards Pour Emerger Le Sénégal Ou Une Elite
LA CAISSE NOIRE DU PRESIDENT, PREMIERE SOURCE D'ARGENT ILLICITE
La Pauvrete Source de Violence au Senegal
Les Medias Acquitent Karim Wade Avant D'Etre Juge
Le Camouflage des morts a la Compagnie Sucriere Senegalaise- Richard- Toll