Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

L’ACCROCHAGE INFERNAL ET PROGRAMME DE MACKY SALL AU POUVOIR INQUIETE

Posté par: Mouhamadou Ba| Mardi 07 août, 2018 05:08  | Consulté 396 fois  |  0 Réactions  |   

   Assis du haut de sa forteresse d’infortune de trouver la bonne formule, d’entêtements d’ouvrir des canaux francs pour un dialogue national et d’accaparements en mode corruption des juges, du conseil constitutionnel, des médias, des chefs religieux et coutumiers, des députés, et des partis politiques en souffrance, Macky Sall ne cesse de peaufiner et de confirmer ses plans malencontreux pour s’accrocher au pouvoir malgré les tensions qui en résultent. Macky Sall est habitué et coupable au premier degré des faits que lui reprochent l’opposition, la société civile et les citoyens qui ont une bonne lecture de la situation politique du pays, changer les termes et les lois du jeu à chaque approche d’échéance électorale. Dans ses folies de gouverner seul et sans partage du pouvoir, de refuser à tendre la main et de s’ouvrir à l’opposition sur des questions souveraines et sensibles, de sa représentation sans limite et sans ambiguïté des intérêts de la France, de la Turquie et du Maroc, de son leadership d’une gestion à vue au lieu de celle proactive, programmatique, inclusive et en phase avec la demande sociale, Macky Sall serait le seul responsable et instigateur de sa démence s’il en devait y avoir une.

   L’exil de Karim Wade, l’emprisonnement de Khalifa Sall et le parrainage viennent soulager éphémèrement ses peurs les plus nocifs de perdre le pouvoir et de s’agripper a ce dernier en écartant toute validation d’un deuxième tour au soir du 24 Février 2019. Présentement, tous les indices montrent que l’actuel occupant du palais ne peut en aucun cas passer au premier tour et des chiffres sont là pour collaborer, de facto, ce fait au su et vu de tout le monde. En 2012, Macky Sall a gagné au deuxième tour à l’élection présidentielle avec des chiffres peu confortable a confortable de 1,909,244 des voix soit un pourcentage de 65,80% du suffrage exprimé contre son direct concurrent Maitre Abdoulaye Wade qui a récolté 992,556 des voix soit un pourcentage de 34,20% du suffrage exprimé. Pendant les élections législatives, la mouvance présidentielle a connu une chute de taille et un revers considérés par tous les grands analystes politique comme un vote sanction de la population envers ses dirigeants pour tirer sur la sonnette d’alarme et dire qu’elle n’est pas en phase de ce que prône le président Macky Sall.

   A la sortie des élections législatives 2017, inscrits 6,219,446 et votants 3,337,494, ont obtenu Benno Bokk Yakar 1,637,761 des voix soit un percentage de 49,47%, Wattu 552,092 des voix soit 16,68% et Manko 388,188 des voix soit un pourcentage de 11,78%. Comme nous pouvons nettement voire qu’il y’a eu une dégringolade massive et une bave géante entre les chiffres de Benno de 2012 et ceux-là de 2017 qui confirment que le peuple a vomit ce régime monarchique aux politiques infâmes qui bloquent son envolement économique, social, démocratique et politique. Le facteur temps est le seul élément qui échappe à la manipulation de Macky Sall parce que n’émanant pas de ses pouvoirs, ce qui nous a heureusement valu avec la stratégie de la patience de passer de 2017, année qu’il devait convoquer l’élection présidentielle à bientôt 2019, année qu’il s’est choisi pour dérouler ses manigances, ses propagandes, et ses fabrications pour passer dès le premier tour.   

   Le sénégalais lambda ne connaitra jamais les avantages et les bénéfices du Plan Sénégal Emergeant parce que n’étant pas le propriétaire et le consommateur de ce plan. Un plan destiné à la consommation d’un peuple doit être accessible à ce peuple par le biais des langues nationales, de la formation et du suivi. Il est irréfutable que l’environnement des affaires ne cessent de se dégrader avec la fermeture d’usines et d’entreprises, des dettes et des dédommagements en hausse permanente, des indexes de croissance fabriqués et faux, et une vision fallacieuse et limitée du pôle de Diamniadio qui étouffe les riverains qui crient leurs ras le bol. Voilà ni moins ni plus le bilan du roi Sall et penser le contraire serait imputable de la mauvaise foi et motivé par des intérêts crypto personnels. Le Pastef, du Président Ousmane Sonko propose une vision beaucoup plus saine, économique et réalisable du sénégalais, par le sénégalais et pour le sénégalais. Ousmane Sonko est bien l’homme du moment qui peut nous faire rêver par son patriotisme et son audace de parler avec aisance et sans équivoque des dossiers brulants de la gestion dilapidatrice de ce régime et l’ignorer serait la validation de notre soumission au néocolonialisme. Sénégalais et sénégalaises, l’heure est très grave et ne rien faire serait même impensable. Rejoignez la cause de Pastef et ensemble nous vaincrons, nous œuvrerons et construirons un Sénégal a l’image et à la hauteur de nos attentes.

VIVE LE PASTEF ET VIVE LE SENEGAL.

Mouhamadou Ba

Mhmd_ba@yahoo.com                                       

          

         

 

 L'auteur  Mouhamadou Ba
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés: Lavoixdupeuple
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Mouhamadou Ba
Blog crée le 05/02/2012 Visité 235526 fois 63 Articles 7571 Commentaires 13 Abonnés

Posts recents
Commentaires recents
Les plus populaires
PSE : Des Milliards Pour Emerger Le Sénégal Ou Une Elite
LA CAISSE NOIRE DU PRESIDENT, PREMIERE SOURCE D'ARGENT ILLICITE
La Pauvrete Source de Violence au Senegal
Les Medias Acquitent Karim Wade Avant D'Etre Juge
Le Camouflage des morts a la Compagnie Sucriere Senegalaise- Richard- Toll