Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

La Séparation des pouvoirs est l'assurance d'une démocratie forte et juste.

Posté par: Mouhamadou Ba| Mardi 25 octobre, 2016 11:10  | Consulté 646 fois  |  2 Réactions  |   

            "Pour qu'on ne puisse abuser du pouvoir, il faut que, par la disposition des choses, le pouvoir arrete le pouvoir" écrit Montesquieu
Le mode de fonctionnement actuel des institutions sénégalaises ne peuvent en rien garantir le respect des libertés individuelles ou collectives, l'indépendance de la justice, et les "checks and balances" (freins et contrepoids) gages d'une démocratie fiable, respectée, transparente et juste. La séparation des pouvoirs  constitue une assise nourricière entre les différentes branches que compose la république mais aussi indéniablement assure leurs équilibres, leurs libertés et leurs marches pleinement. Ces provisions de contrepoids par lesquelles toutes les grandes  démocraties se glorifient d'adhérer, de protéger et de transmettre aux générations à venir, abondamment et énormément suffisent pour convaincre les présidents africains en général et Macky Sall en particulier que le pouvoir politique ne peut être concentré entre les mains d'un seul individu. Par toutes les explications ou pour toutes les raisons avancées, le président de la république n' aurait besoin autant de pouvoirs dans l' exercice de son mandat si ce n'est que pour avoir l'assurance d'une influence politique et être au dessus de toutes les institutions qui s'infléchisseront et s' inclineront face à ses caprices et ses désirs les plus fous. 


Depuis l'accession du Sénégal à l'indépendance, tous les régimes passés jusqu'à celui présent ont mis la barre très basse dans notre quête d'une démocratie aux définitions, allures et expectations des peuples libres politiquement, économiquement et socialement. Plus d'un demi siècle d'indépendance qu'on utilise le même système politique et le seul changement noté est l'augmentation de la pauvreté dans toutes ses formes conséquence d'un surplus de la population laissée à elle et condamnée à souffrir par manque de politiques de développements durables, de bonne gouvernance, et d'une gestion sobre et Vertueuse des deniers publiques. Une gouvernance sobre et Vertueuse, le slogan préféré de ce régime, aurait été une réalité et non plus une promesse de campagne si la théorie de la séparation des pouvoirs avait été au coeur du référendum qui a coûté au contribuable sénégalais huit milliards ou plus. Les expériences passées et présentes allant de radiations d'e!us locaux ou fonctionnaires de l'Etat en passant par les suppressions des libertés individuelles ou collectives jusqu'àux arrestations arbitraires nous prouvent que la séparation des pouvoirs accuse du retard pour enfin résoudre les multiples manquements qui empêchent nos institutions de travailler pleinement.


La république signifie le pouvoir du peuple, par le peuple et pour le peuple, il n'a jamais été question des pouvoirs du président de la république même s'il en est le gardien de la constitution. Son rôle est d'élever le peuple et non pas de faire le culte de sa personnalité, d'assurer la prospérité du peuple et non pas de s'enrichir, d'affronter les problèmes quotidiens des citoyens et non pas d'en fuire, et d'être le président de tous les sénégalais et non pas de son parti. Ce sont en ces termes seulement que les citoyens pourront avoid la tranquillité d'esprit et les energies dont ils ont besoin pour s'émouvoir, prospérer et participer. En ce sens Montesquieu écrivait dans son article Montesquieu, la séparation des pouvoirs et leur limitation, "La raison pourquoi la plupart des gouvernements de la Terre sont despotiques, c'est que cela se fait tout seul. Mais, pour des gouvernements modérés, il faut combiner, tempérer les puissances; savoir ce qu'on donne à l'un, ce qui reste à l'autre; enfin il faut un système, c'est-a- dire une convention de plusieurs et une discussion d'intérêts" et plus loin dans son exposé il dira "Si dans l'intérieur d'un État vous n'entendez le bruit d'aucun conflit, vous pouvez être sûr que la liberté n'y est pas". Ces Paro!es remplies de logiques, de raisonnements et de sagesses guident les grandes démocraties et raisonnent parfaitement dans l'esprit de tout homme politique qui veut que son peuple se souvienne de lui comme étant !e père fondateur de la démocratie. La majorité des sénégalais savent où ils voudraient que le pays soit en ce moment meme mais l'homme politique qui doit l'emmener la bas n'est pas encore au pouvoir. Le Sénégal à besoin d'institutions fortes et n'ont pas d'hommes forts. Vive la république et vive le Sénégal !

lavoixdupeuple

Mouhamadou Ba

mhmd_ba@yahoo.com

 

 L'auteur  Mouhamadou Ba
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (2)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Ibrahim En Octobre, 2016 (15:09 PM) 0 FansN°:1
http://mameabdou.seneweb.com/premiere-partie-les-heresies-du-dr-bamba-ndiaye_b_3.html
Anonyme En Octobre, 2016 (20:33 PM) 0 FansN°:2
Pas de developpement, de democratie, et de liberte sans une reelle separation des pouvoirs. Bien dit Mr. Ba. C'est notre defi a nous les jeunes de nous assurer que desormais cette separation des pouvoir devienne effective. Mobilisons nous, et ensemble nous pouvons faire du Senegal ce pays libre , democratique et prospere.

Ajouter un commentaire

 
 
Mouhamadou Ba
Blog crée le 05/02/2012 Visité 231853 fois 61 Articles 7268 Commentaires 12 Abonnés

Posts recents
Commentaires recents
Les plus populaires
PSE : Des Milliards Pour Emerger Le Sénégal Ou Une Elite
LA CAISSE NOIRE DU PRESIDENT, PREMIERE SOURCE D'ARGENT ILLICITE
La Pauvrete Source de Violence au Senegal
Les Medias Acquitent Karim Wade Avant D'Etre Juge
Le Camouflage des morts a la Compagnie Sucriere Senegalaise- Richard- Toll