Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

LE DEVELOPPEMENT DU FOUTA SE FERA SANS LES POLITICIENS TRADITIONNELS

Posté par: Mouhamadou Ba| Mercredi 01 août, 2018 09:08  | Consulté 206 fois  |  0 Réactions  |   

Le Fouta- Toro, le terroir des érudits religieux, des maîtres coraniques au récital haute gamme, des hommes intègres, des femmes courageuses, intelligentes et fières, profondément enseveli dans des traditions et cultures à l’âge des temps anciens, et assis sur des ressources naturelles incommensurables, inlassables et inexploitées, est également le territoire des oublies, des émigres, des exploites, des porteurs de sots métiers, de dépopulation des villages , d’insécurités, des absents abonnes dans les domaines d’infrastructures médicales, universitaires et routières des temps modernes. Depuis très longtemps, nous, les Foutankobes, avons toujours été témoins, participants et exposes aux vas- vient et visites de proximités de ces politiques de toutes les grades, de toutes les intelligences, de tous les partis et de tous les régimes, de Leopold Cedar Senghor a Macky Sall en passant par Abdou Diouf et Abdoulaye Wade mais nous sommes restes en grande partie accrocher aux cultures de subsistances, artisanales et d’appauvrissements qui rendent le développement de la région impossible.

Le Fouta est sous la menace permanente d’entreprises privées étrangères ou locales avec la prolifération d’acquisitions illégales de terres pour cultiver, l’introduction de grandes machineries et nouvelles techniques de cultures desservent les paysans traditionnels dans la mesure où ils ne sont pas équipés techniquement, financièrement et logistiquement pour compétir avec des prives mieux préparer pour les faire disparaitre et reprendre leurs terres. Tout cela est parafe par l’absence explicite de politiques de régulations pour protéger le pillage et le bradage de nos ressources naturelles dans le but de satisfaire et rendre service à des amis, des bailleurs de fonds et autres grands bonnets. Le Fouta n’est pas à vendre ou à faire cadeau. Si les politiciens ne peuvent pas jusqu’à présent concevoir de politiques globales, adaptées, et réalisables pour sortir le Fouta de cette impasse ils n’ont qu’à arrêter de nous faire croire que ce nous avons est bien, parfait et vivable. Il y’a beaucoup, beaucoup et beaucoup mieux à faire, a croire et à cogiter que ce que les politiciens et leurs directs collaborateurs nous proposent.

L’installation de forages et l’accès à l’électricité sont considérés comme un lot d’injustice corrige pour amener tous les citoyens du Sénégal à profiter et s’épanouir équitablement aux produits offerts par les services publics. Nous, les Foutankobes, devront plus attendre l’éternité pour que des services les plus élémentaires et nécessaires soient accessible à notre cause. L’immense Fouta doit soigner ses malades, dans le Fouta même et dans un hôpital de dimension internationale. Quelqu’un me rappellera qu’ il y’a déjà des hôpitaux a Ourossogui et Doum, et des cases de santé anarchiquement éparpillées un peu partout dans la région sans équipements et ni docteurs, mais ces utilités sanitaires continuent d’envoyer des malades vers Saint- Louis et de là-bas vers Dakar avec tous les risques possibles. Le Fouta doit être le poumon économique de la sous-région en particulier et de l’Afrique en général, dans le domaine agricole et pastoral, qui conduira à libérer les énergies dans une étendue qui compte deux régions et garder ses hommes et femmes chez lui mais également être un hub commercial ou la transportation ferroviaire et maritime assureront la circulation des personnes et des biens.

Dans la même lancée, deux routes gigantesques a double voie chacune seront construites pour faciliter la fluidité des déplacements routiers, sécuriser les usagers et gagner du temps en déplacement. La création de deux villes, l’une administrative et l’autre économique pour garder nos populations au bercail et désengorger les grandes villes receveurs de ces départs. Des bus a déplacement court et long seront mis en circulation vers ces deux villes et les villages pour que les usagers n’aient pas à attendre des bus qui leur viennent de Dakar ou Ourossogui et souvent même remplis. On ne peut pas continuer à vivre ainsi et continuer à tuer nos malades en leur faisant attendre des moyens de transport pas disponibles au moment où ils en besoin le plus urgemment possible et croire qu’il n’y a pas mieux à faire.

Nos enfants iront dans des écoles performantes, une université orientée vers une agriculture et élevage en droite ligne avec nos aspirations et activités quotidiennes. L’université formera des ingénieurs agricoles, des ingénieurs pastoraux, des ingénieurs industrielles, des cadres en marketing, finance, informatique et d’autres filières essentielles pour Fouta définitivement en marche. Le financement de cette vision viendra des impôts collectes des entrées et sorties de voitures utilisant nos routes les plus modernes et gigantesques, du commerce, des travailleurs, des industries, etc… Nous, les Foutankobes, humains que nous sommes, intelligents que nous sommes, véridiques que nous sommes et braves que nous sommes, ne devrons plus accepter d’être téléguides par qui ce soit pour adopter, entretenir, élever et vivre la pauvreté, le désespoir, l’échec, la misère, la médiocrité, l’horreur, le vide, l’obscurité, la fatigue, la malnutrition, etc…

Nous, les Foutankobes, devons comprendre ici et maintenant que le bien être de nos familles et nos communautés ne sera possible que par une volonté et un courage politique de reconnaitre que les pratiques, programmes, et méthodes utilisées jusque-là ne sont pas porteuses de progrès et de richesses par conséquent il est temps de se tourner vers un nouveau leadership. Ce leadership peut être trouvé au « PASTEF » d’Ousmane Sonko qui soutiendra tout programme imbibé la marque « PATRIOTE » bien que celui-là soit élusif comparé celui qu’il aurait écrit. Des actions citoyennes, responsables et pensées doivent être déclencher pour afin mettre le Fouta sur orbite pour le développent. Tous les patriotes du Sénégal se mobilisent pour combattre l’injustice, la corruption, le népotisme, l’oligarchie, etc… et j’espère que le Fouta y participera en pensant à ses vulnérabilites pour une troisième alternative.   

VIVE LE PASTEF, VIVE LES PATRIOTES, & VIVE LE SENEGAL

MOUHAMADOU BA

Mhmd_ba@yahoo.com                                               

 

 

 

    

 L'auteur  Mouhamadou Ba
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés: Lavoixdupeuple
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Mouhamadou Ba
Blog crée le 05/02/2012 Visité 229279 fois 59 Articles 7063 Commentaires 12 Abonnés

Posts recents
LE SENEGAL BRULE ET MACKY SALL SE BALADE DANS LES AIRS
L’ACCROCHAGE INFERNAL ET PROGRAMME DE MACKY SALL AU POUVOIR INQUIETE
LE DEVELOPPEMENT DU FOUTA SE FERA SANS LES POLITICIENS TRADITIONNELS
LA RECUPERATION POLITIQUE JUSQUE DANS NOS CERCEUILS
LE PEUPLE VEUT GAGNER LA GUERRE A COMMENCER PAR LA BATAILLE DU 19 AVRIL
Commentaires recents
Les plus populaires
La Pauvrete Source de Violence au Senegal
LA CAISSE NOIRE DU PRESIDENT, PREMIERE SOURCE D'ARGENT ILLICITE
Les Medias Acquitent Karim Wade Avant D'Etre Juge
PSE : Des Milliards Pour Emerger Le Sénégal Ou Une Elite
Le Camouflage des morts a la Compagnie Sucriere Senegalaise- Richard- Toll