Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Les Alliances Et Transhumances Affaiblissent Les Ideologies Politiques

Posté par: Mouhamadou Ba| Lundi 03 mars, 2014 06:00  | Consulté 1484 fois  |  0 Réactions  |   

 

Les hommes politiques des grandes démocraties n’ont jamais quittées ou cessées de penser, d’élargir, et d’améliorer leurs pensées idéologiques pour mieux servir leurs nations et inscrire leurs noms dans les livres d’or de ces dernières pour le bon usage des générations à venir. Ces hommes politiques de renommée internationale n’ont jamais pensé à établir des actions ou adopter des lois qui bloqueraient l’avancement vers l’émergence de leurs sociétés, à cultiver le développement financier de soi, le narcissisme ou à suivre à l’aveuglette les intérêts de leurs traditionnels partis au détriment du peuple. La démocratie des pays de l’Ouest, qui est la leur, structuré,  étudié, applicable, et évalué pour leurs types de sociétés, de développements, et de démographies, ne saurait s’appliquer dans des sociétés africaines où les réalités sont autres.

Notre pays, le Sénégal, aime tant imiter le pays colonisateur, la France, dans la rédaction de ses textes de législations, en passant par la proposition de ses projets de constitution, et jusqu’aux modèles de développements économiques utilisés qu’on se demande enfin l’utilité et les prérogatives d’être un pays indépendant. Les dirigeants du pays doivent se rappeler incessamment du statut du Sénégal de pays africain, de pays pauvre, et de pays sous développé au lieu de se fier à du surnaturel, de la fiction, ou du faux. Les politiciens sénégalais aiment prendre la France comme exemple mais le plus souvent ils ne disent pas ceux qu’ils font et que les politiciens français ne font pas la transhumance ou le partage du gâteau comme l’avait expressément annoncé le Vice-président de l’Assemblée Nationale et membre du comité directeur de l’APR, Cissé Lo.

Le Sénégal, un pays démocratique, religieux, stable, et laïque toujours hanté par des actions, des faits, et des prises de positions et de décisions à contrecourant aux prétentions que les politiciens le prêtent. De fausses alliances, répudiées par l’idéal démocratique, sont mises à jour pour se servir, servir sa famille, et des collaborateurs de parti et venus d’ailleurs au détriment de l’enfant de la rue, du jeune homme sans emploi, et de la jeune mère enceinte sans couverture médicale pour l’assister à sa première expérience. L’idéal démocratique est contre l’alliance des partis politiques pour porter un parti au pouvoir pour la simple raison que cela fragilise le bon fonctionnement d’un Etat et tend à faire oublier aux nouveaux élus les raisons (demande sociale entre autres) de leur avènement à la magistrature supérieure. Alors Le fonctionnement du pouvoir est soumis aux jeux de coalitions construites dans la précipitation, l’euphorie, et l’excitation qui immobilisent le pays.

Ce faisant ces coalitions ne se soucient plus du quotidien des masses mais comment faire pour plaire à  son allié politique gage de longévité au poste hérité, de sécurité financière, et d’aisance mondaine. Pourquoi les politiciens changent de camps de sitôt, sans embarras, et sans conviction ? De quoi ont-ils peur ? L’opposition est elles si amère et effrayante au point de faire exiler tous ces grandes pointures politiques de leurs partis traditionnels vers des pâturages plus vertes et attrayantes ? Les excellentes compétences et expertises n’ont pas besoin de migrer pour mériter la confiance du Président à travailler à ses côtés pour l’intérêt général du peuple. La classe politique sénégalaise et le peuple y gagneraient énormément si le Président de la république mettez réellement la patrie avant le parti, ce qui veut dire placer l’homme qu’il faut à la place qu’il faut. Revenons au respect, à l’enseignement, l’harmonisation, et la rationalisation des idéologies politiques déclarées et soutenues par les différents partis politiques pour ne pas rater le rendez-vous avec l’histoire.                         

Il ne s’agit pas uniquement de créer des partis politiques à qui de va ou d’encourager la transhumance comme ça se fait au Sénégal mais de participer à l’émergence des idéologies politiques et aux transferts de capacités politiques pour mieux préparer et former les jeunes à la base pour assurer la relève. Les partis politiques de mêmes idéologies ou courants politiques devraient s’atteler sous une même bannière pour la grandeur et le succès de la démocratie sénégalaise. Cette démarche réglerait définitivement la prolifération des partis et bannirait la transhumance des carcasses vers les zones humides, nanties, et arrosées et aiderait les acteurs de se retrouver plus facilement dans leurs politiques générales ou propositions.

Des écoles idéologiques gérées par les partis des grandes idéologies comme le socialisme, le marxisme, le communisme, le libéralisme, le malthusianisme, etc… enseigneront obligatoirement a travers un certain nombre d'heures, les principes idéologiques élémentaires à tout citoyen voulant adhérer à un parti ou à un autre.  Cet acte renforcerait les partis politiques plus sur le plan organisationnel, démographique, et professionnel qu’à leurs états d’inerties actuels et de faux noms.

Lavoixdupeuple

Mouhamadou Ba

Mhmd_ba@yahoo.com

 

 L'auteur  Mouhamadou Ba
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés:
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Mouhamadou Ba
Blog crée le 05/02/2012 Visité 235520 fois 63 Articles 7571 Commentaires 13 Abonnés

Posts recents
Commentaires recents
Les plus populaires
PSE : Des Milliards Pour Emerger Le Sénégal Ou Une Elite
LA CAISSE NOIRE DU PRESIDENT, PREMIERE SOURCE D'ARGENT ILLICITE
La Pauvrete Source de Violence au Senegal
Les Medias Acquitent Karim Wade Avant D'Etre Juge
Le Camouflage des morts a la Compagnie Sucriere Senegalaise- Richard- Toll