Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Les Bâtisseurs De La République vs Les fossoyeurs De La République

Posté par: Mouhamadou Ba| Jeudi 20 février, 2014 21:05  | Consulté 1830 fois  |  3 Réactions  |   

Le Sénégal serait-il condamné à un éternel recommencement à chaque fois qu’il y’a changement de régime au pays de la Téranga ? Tous les ingrédients se bousculent dans l’ordre établi des choses pour confirmer un tel fait, du déjà-vu. Cela va des voyages à n’en plus finir avec l’avion présidentiel qui atterrit même à Saint Louis qui est à 3 heures de route de Dakar, gaspillage, le népotisme, la transhumance, l’arrogance, les parachutages de parents et d’amis sans expérience à certains postes clés de la république, la promotion familiale, la chasse aux sorcières, etc... Ces actes posés intentionnellement montrent des manquements graves pour le fonctionnement d’un Etat de droit. Les sénégalais sont entre le marteau d’un régime confortablement assis à l’Assemblée Nationale et qui éprouve d’énormes difficultés à démarrer la machine du « Yonu Yokkute » et l’enclume d’une opposition qui tarde à se former ou tenaillée par un passé nébuleux.

Le Sénégal d’aujourd’hui est à l’image de sa classe politique qui manque de vision, de moral, d’humilité, de passion, d’intégrité, et d’innovation, aspects nécessaires pour changer un pays et aller de l’avant dans la quête du bien-être social. Les grandes nations ont à un moment donné de leurs histoires subi de plein fouet des réformes institutionnelles fondamentales qu’elles ont continuées à parfaire et verrouiller au fur du temps pour l’inclusion de tous les groupes, de toutes les races, de toutes les religions, de tous les citoyens, de tous les intérêts en primant les intérêts supérieurs garant de paix social. Alors que dans les couloirs de la république aux coulisses de Soweto, des langues vulgaires et calomnieuses  se délivrent pour anéantir les efforts fournis par la CNRI pour produire un document de telle facture et qui intéresse au premier degré tous les sénégalais. La CNRI aurait fatalement échoué sa mission si chaque parti politique était servi et satisfait à cent pour cent, et n’y voyait aucun manquement. Les critiques de part et d’autre montrent les vrais visages des politiciens sénégalais qui sont toujours à la recherche de leurs réussites au détriment du bien commun.

Cet avant-projet de constitution aurait été en place quelques années auparavant, le 23 juin n’aurait jamais eu lieu ou connu son lot de catastrophes en dégâts collatéraux et pertes humaines. Il vient vider et corriger les erreurs commises dans le passé délibérément par les régimes qui étaient là  pour des gains purement politiques au profit de l’intérêt national. Le Sénégal n’a plus besoin d’expérimenter ou de traverser des moments aussi douleurs qui l’ont conduit du 23 juin jusqu’à l’élection présidentielle.  Les hommes qui tiennent les rênes du pays, qu’ils soient logés au palais présidentiel, à l’assemblée nationale ou au conseil économique et environnemental, étaient tous là pour mesurer l’ampleur de la situation, constater les dégâts, et prendre des engagements fermes allant dans le sens de ne plus avoir à témoigner ces actes barbares, plus au grand jamais. Voilà une occasion toute faite pour réaliser ce rêve, libérer la population sénégalaise qui a tant enduré des moments écliptiques de ce genre, et finalement honorer les morts.  

La force d’un Etat de droit repose sur l’intérêt général et non sur des calculs aux allures politiciennes à intérêts partisans. La politique n’est pas un métier ou une fin en soi et ne saurait être réduite en un outil manipulateur et mensonger mais elle est l’outil adéquate mis à contribution pour organiser et fonctionner les affaires de la Cité. La politique telle que conçue et pratiquée au Sénégal n’a jamais été gage de la construction et de l’organisation de la Cité, de l’avancement de ses citoyens, de la représentativité de ses citoyens au niveau des différents sphères de prises de décisions mais plutôt d’une politique moribonde et prise en otage par une élite assoiffée de pouvoirs, corrompue, voleuse, menteuse, et trompeuse. Ce faisant, ces chasseurs de pouvoirs fauchés par l’âge, ces chasseurs de richesses qui ont fini de brouiller les pistes de provenance de leurs fortunes, ces chasseurs de deuxième ou troisième mandat qui sont rattrapés par des promesses de campagnes, ces chasseurs de longévité et d’aisance parlementaire par une éventuelle limitation des mandats feront tout pour rendre cet avant-projet de constitution impopulaire et incohérent devant les sénégalais ou dans les coulisses mais le peuple a déjà activé son droit de veille et d’alerte sur tous les fronts pour apprécier la suite qu’ils vont le donner.

Le moment de vérité est bien arrivé pour ce régime et ses alliés avec ce projet de constitution qui verront afin la réalisation et la consolidation d’un « chunk »  des ruptures tant annoncées avec sa promulgation  ou la confirmation des intérêts du parti avant la patrie. Les sénégalais osent espérer que la sagesse et la raison resterons au-dessus de toutes considérations calculatrices et politiciennes pour l’intérêt de la nation.

Lavoixdupeuple

Mouhamadou Ba

Mhmd_ba@yahoo.com                                 

 

 L'auteur  Mouhamadou Ba
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés:
Commentaires: (3)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Un sngalé En Février, 2014 (10:25 AM) 0 FansN°:1
j’espère qu'"ils" liront cet article.
Atypico En Février, 2014 (11:42 AM) 0 FansN°:2
Voilà une prise de position méritante et o combien juste mais qui ne sait pas, pas plus que moi comment faire changer la classe politique sénégalaise qui est aussi à l'image des sénégalais lesquels ne veulent toujours pas toucher pour la réduire drastiquement, à l'influence déterminante des marabouts dans les élections et la vie de la cité, d&ns leur vie familiale et personnelle, ainsi que dans la transformation systématique de leurs enfants en talibés peureux soumis et obéissants à n'importe quel image d'autorité même véreuse et perverse.
Lavoixdupeuple En Février, 2014 (18:30 PM) 0 FansN°:3
C'est notre role de reeduquer la population a des valeurs morales, d'integrite, d'ethique, etc...Pour cela nous devons faire table rase de tout ce que nous avons connu jusque la et creer une nouvelle societe basee en quintessence sur la verite, le resultat, le respect des textes, etc...J'espere que la nouvelle generation de classe politique qui suivra, sera en mesure de prendre un nouvel cap et reussira a apporter les changements tant attend par le people senegalais. Je le pense de vive voix, vive le Senegal

Ajouter un commentaire

 
 
Mouhamadou Ba
Blog crée le 05/02/2012 Visité 235508 fois 63 Articles 7571 Commentaires 13 Abonnés

Posts recents
Commentaires recents
Les plus populaires
PSE : Des Milliards Pour Emerger Le Sénégal Ou Une Elite
LA CAISSE NOIRE DU PRESIDENT, PREMIERE SOURCE D'ARGENT ILLICITE
La Pauvrete Source de Violence au Senegal
Les Medias Acquitent Karim Wade Avant D'Etre Juge
Le Camouflage des morts a la Compagnie Sucriere Senegalaise- Richard- Toll